Ce site peut utiliser des cookies pour vous offrir le meilleur service. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus

SPORTSMER SAINT JEAN DE LUZ

COMMENT CHOISIR SON STAND UP PADDLE ?

Le stand up paddle est aujourd'hui un des sports nautiques les plus démocratisés et populaires. N’exigeant pas de capacité physique et technique particulière pour débuter, la simplicité de ce sport permet de prendre du plaisir sur l'eau de manière très rapide, avec une progression tout aussi rapide. De plus, cette discipline peut se diviser en sous disciplines telles que le surf, le race ou le touring.
Il est donc évident que de nombreux constructeurs s'engouffrent dans ce domaine.
Alors, lorsqu'on veut choisir sa planche, comment s'y retrouver ? Base nautique sur la côte basque depuis plus de 25 ans, nous vous donnons nos conseils, accumulés au fil des années.

DÉFINIR SES OBJECTIFS

Pourquoi le sup ? Pour quelle pratique ? Balade, race, randonnée, surf ?
A quelle fréquence d'utilisation et dans quelle but ? Est ce un sport loisir, de détente ou familial ? Le voit-on comme un sport de cardio-training au même titre qu'un footing quotidien par exemple ou cherche t-on la performance sportive ?

DÉFINIR SON NIVEAU

Il est important de pouvoir définir son niveau de manière objective avant de choisir sa planche. En effet, ce sport nautique réputé accessible au plus grand nombre peut s'avérer nettement plus compliqué avec une planche non adaptée à son niveau. Il est important de débuter sur une planche sur laquelle on se sent à l'aise mais qui permette tout de même une marge de progression, au risque de vite en trouver ses limites.
Les débutants pratiquant d'autres sports de glisse sont avantagés par le travail qu'ils auront déjà effectué sur leur équilibre. Connaître son niveau sur les autres sports de glisse tels que le skateboard, le ski, le surf... peut être un premier bon indicateur pour connaître son niveau, ou surtout sa facilité d'apprentissage dans le domaine.
Enfin, le critère purement mathématique pour choisir sa planche : la morphologie. En effet le volume de votre planche sera obligatoirement lié à votre poids et votre taille. Plus le poids augmente, moins la planche est stable, plus la taille augmente, plus le centre de gravité est haut et donc compliqué à gérer.
Pas de panique tout de même ! Même avec une morphologie importante, le stand up paddle est tout à fait praticable, nous sommes témoins chaque jour sur notre base de location ! Pour cela, il suffit de bien choisir sa planche, et bien appliquer les conseils de base, cela tombe bien, c'est ce que nous expliquons dans cet article !

RIGIDE OU GONFLABLE ?

Rigide ou gonflable ? Voila une question qui revient souvent, et dont la réponse devient de moins en moins évidente en raison de l'évolution de la technologie du gonflable. Une planche gonflable ne vaudra jamais une "vraie planche" rigide vous diront les puristes du surf. Forts de nos nombreuses années de pratique et de location de stand up paddle, nous avons été témoins de cette évolution rapide qui permet aujourd'hui de produire des planches gonflables tout à fait performantes dans certains domaines. Cependant, certains points restent déterminants dans le choix entre ces deux technologies :

Le stockage. En effet, vous l'aurez remarqué, un stand up paddle, ça fait une certaine taille, qui peut être difficile à stocker dans un appartement et quasi impossible à transporter dans sa voiture sans galeries sur le toit. Une planche gonflable, elle, rentre dans sac un peu plus gros qu'un grand sac de randonnée ; désavantage, il faut la gonfler, et attention sur ce point, une planche sous-gonflée perd toutes ses propriétés de rigidité et de stabilité une fois sur l'eau.

La pratique du surf. Si votre but est de faire du surf, privilégiez le rigide. En effet une bonne planche de surf, et donc un bon sup pour faire du surf nécessite un shape très travaillé, ce qui est pour le moment quasi impossible à obtenir avec une planche gonflable. Il est très compliqué de créer des zones concaves sous une planche gonflable avec la précision qu'on peut trouver sous une planche de surf en résine, et quasi impossible d'obtenir des quarts bien tranchants au niveau du tail de la planche, partie qui participe à l'accroche de la planche dans la vague et à sa précision. Enfin, du fait de leur construction les planches gonflables sont moins lisses que les planches en fibres et leur glaçage, et n'obtiendront pas la même glisse à haut niveau.



Le race à très haut niveau, pour les mêmes raisons de shape de glisse évoquées au dernier point.

Hors mis ces trois points, il est à noter qu'une planche gonflable présente une meilleure flottabilité d'une planche rigide ( pour des tailles équivalentes), cela permet en plus de rendre la planche plus 'facile', d'embarquer plus facilement une deuxième personne dessus, par exemple un enfant, son animal de compagnie, ou bien des affaires dans le cas d'une longue randonnée (attention au poids embarqué tout de même). Un autre point non négligeable, on se fait moins mal lorsqu’on tombe dessus, et on fait moins mal à son copain lorsqu’on lui expédie dans les chevilles, c'est un point à prendre en compte lorsqu’on débute, et qui fait des gonflables des planches particulièrement adaptées à un usage familial.
Profitons en pour évoquer une idée assez répandue au sujet des SUP gonflables : leur fragilité et le risque de crevaison. Malgré l'usage intensif de nos planches en location dans la baie de Saint-Jean-de-Luz et les rochers qu'elle comporte, aucune crevaison ni déchirure à signaler. Essayez de laisser tomber une planche rigide sur du béton et observez le résultat ... Cette capacité à pouvoir heurter des obstacle durs en fait aussi un allié idéal pour des randonnées en rivières ou endroits peu profonds, tout en évitant bien entendu les objets tranchants.

Le choix rigide/gonflable dépend donc de votre pratique, de l'esprit dans lequel vous concevez la discipline ( loisir/famille, sport ou compétition), ainsi que de vos perspectives d'évolution. Dernier paramètre que nous évoquerons, le budget : en effet une planche gonflable est bien souvent moins onéreuse qu'une rigide.

TAILLE ET SHAPE

Point crucial du choix, qu'elle soit rigide ou gonflable, quelle taille il me faut ? Et quelle forme ?
Quelques points à connaître :

- La longueur, la largeur et l’épaisseur d'une planche se mesurent en pieds et en pouces.
- La largeur favorise la stabilité, défavorise la vitesse.
- La longueur favorise la vitesse, défavorise la maniabilité.
- Un tail (arrière de la planche) large et carré favorise la stabilité, défavorise la maniabilité.
- Un rocker prononcé favorise la prise de vague, défavorise la vitesse.
- Une étrave pointue et profonde favorise la vitesse et le maintien de la trajectoire, défavorise la maniabilité.



Là encore, trois paramètres à prendre en compte : votre corpulence, votre niveau, votre pratique.
Le premier reste purement mathématique, plus je suis lourd et grand, plus j'ai besoin de stabilité. Cependant ce paramètre est à lier avec votre niveau, deux personnes de même gabarit avec des niveaux très différents ne prendront pas la même planche. Pour résoudre le problème, pas de secret, il faut essayer, essayer en location, essayer les planches des amis si vous en connaissez, afin de vous faire une idée des différences.
Il faut arriver à trouver le juste milieu entre la planche trop facile qui ne me fera pas évoluer et la planche trop technique qui ne me pardonne pas d'erreur.
Attention sur ce point, la planche la plus chère et la plus technique n'est pas celle qui vous apportera le plus de plaisir si elle n'est pas adapté à votre niveau, le stand up paddle doit avant tout rester un plaisir, et bon nombre s'en dégouttent en raison d'une planche trop technique.
Le shape de la planche va aussi varier en fonction de la discipline choisie.

Pour une utilisation en surf , on trouvera des planches assez courtes pour la maniabilité, assez larges pour faciliter la prise de la vague, avec un rocker prononcé pour éviter d'enfourner lorsque la vague est assez raide ( le rocker est la partie courbée à l'avant de la planche, vue de profil ). Ce style de planche avancera moins vite à la rame en balade sur le plat.

Pour une utilisation en race , discipline de vitesse, optez pour une planche très longue et très fine, qui offrira une grande inertie, et dont l'étrave pointue s'inscrira bien dans l'eau. Cette planche offre beaucoup moins de stabilité et de maniabilité, ce qui peut la rendre compliquée à prendre en main pour un débutant, et très compliquée à gérer sur une mer agitée.

Entre ces deux catégories de planches radicalement opposées, bon nombre d'alternatives plus polyvalentes existent, qui seront plus adaptées à des pratiquants qui ne se spécialisent pas dans un domaine.
Une bonne alternative est un shape typé longboard, longueur et largeur moyenne (10'6 x 31' par exemple) et arrondie, qui permet balades efficaces et plaisir dans les vagues de taille faible à moyenne.
Le shape de style touring ou touring/balade permet une alternative à la planche de race pure, avec une forme favorisant la rapidité tout en gardant de la stabilité. Planche adaptée à de grandes balades et qui permet d'embarquer son matériel.



Aujourd'hui de très nombreuses marques se sont placées sur le marché du stand up paddle, ce qui permet un très large choix de matériel pour toutes les utilisations, et quasiment tous les styles, de la planche old shcool plaquée bois à la fibre de carbone ultra légère en passant par les dernières technologies du gonflable. Ce choix a le défaut d'être sans doute un peu trop vaste, étant donné que les constructeurs se multiplient. Dans ces conditions, comment s'y retrouver alors que le tarifs des prix vont de moins de 200€ à plus de 2000 ? Nous vous conseillons de vous tourner vers des marques ou enseignes reconnues, ayant une vraie démarche de recherche et développement dans le domaine. Cela est le gage d'une planche bien conçue tant au niveau ergonomique que de la qualité des matériaux utilisés ( deux planches comportant les mêmes matériaux peuvent être de qualités bien différentes !).
Un prochain article sera consacré aux différents matériaux utilisés !